les échanges suite à notre envoi sur les retraites

le mail envoyé en retour par
Benoit Teste, secrétaire général de la FSU

Le 05/02/2020 à 19:49, Benoit Teste a écrit :

Bonjour,
Nous avons bien reçu votre courrier, merci beaucoup, cela nous permet de noter les nombreuses convergences entre ce que vous portez en tant qu’association et ce que nous portons en tant qu’organisation syndicale, que ce soit sur les questions de pénibilité, de conditions de travail, de revendications du retour de la CPA, de véritables secondes carrières, etc.

Vous le savez sans doute également, la réforme des retraites supprime la retraite pour invalidité sans conditions d’âge qui était une spécificité des régimes de la fonction publique. Or, autant cette retraite pour invalidité, quand elle était prononcée trop jeune, pouvait conduire à verser de petites retraites à des âges précoces sans possibilité pour les fonctionnaires d’acquérir de nouveaux droits à retraite, autant elle permettait de partir sans décote et constituait donc, pour les fonctionnaires de 60 ou 61 ans par exemple, un dispositif souvent favorable et permettant, pour les fonctionnaires atteints de handicap, un départ dans des conditions financières correctes. Nous ne savons pas ce qui serait mis à la place de cette retraite pour invalidité puisque c’est une ordonnance qui créera un nouveau dispositif dans la fonction publique, qui devrait se rapprocher du privé: une allocation d’invalidité versée jusqu’à 62 ans puis, seulement à ce moment là, passage à la retraite. Nous suivrons ce dossier avec attention.

Nous pouvons nous voir si vous le souhaitez, ou continuer à échanger par mail.

Benoît Teste, secrétaire général de la FSU